Comment bien choisir son clavier mécanique ?

Le clavier mécanique connaît un essor important surtout depuis que le gaming est devenu une culture à part entière qui compte plusieurs centaines de millions d’adeptes dans le monde. Autrefois utilisé notamment pour la saisie, le clavier mécanique est aujourd’hui un accessoire indispensable aux gamers sur PC qui souhaitent améliorer leurs performances et profiter d’un meilleur confort et d’une grande précision. Choisir un clavier mécanique n’est pourtant pas toujours facile surtout lorsqu’on présente des besoins exigeants. Informatruc.com vous propose, dans cet article, des conseils pour bien choisir votre clavier numérique.

Choisir en fonction de l’usage

Identifier l’usage de votre clavier reste la toute première étape du choix. En effet, il ne serait pas utile de dépenser plus en achetant un clavier mécanique si vous comptez l’utiliser pour quelques saisies et les simples manipulations au quotidien. Un clavier classique vous satisfera pleinement. Par contre, si vous êtes un gamer intensif ou si vous travaillez beaucoup sur votre clavier pendant des durées prolongées, un clavier mécanique sera indispensable. Il sera à la fois plus confortable et plus efficace dans l’exécution de vos commandes. Par ailleurs, ce type de clavier est beaucoup plus résistant, robuste et durable. Cliquez ici pour connaître en détail les différences entre un clavier mécanique et un clavier classique à membrane.

Le switch, le principal critère de choix

D’une manière générale, le type de switchs est le plus grand critère de choix d’un clavier mécanique. Il s’agit des petits interrupteurs placés sous la touche. Le type de switchs définit la longueur de la course de la touche, la force requise pour l’actionner, mais aussi le niveau sonore lors de la frappe.

Il existe deux types de switchs à savoir les modèles linéaires et ceux qui sont tactiles. Chaque type présente ses avantages et ses inconvénients.

  • Les switchs linéaires : la frappe est similaire à celle des claviers à membrane. En effet, l’interrupteur est équipé d’un ressort qui repousse la touche après avoir été actionnée. La fluidité est son plus grand avantage. Ils sont aussi assez peu bruyants surtout lors de la réalisation de saisies. En revanche, les risques d’erreurs sont assez grands surtout si les touches présentent des courses limitées. Ce type de clavier mécanique ne plaira donc pas aux utilisateurs qui recherchent des niveaux élevés de précision.
  • Les switchs tactiles : ils se caractérisent par une résistance à mi-course qui permet de sentir un bump lorsque la touche est activée. Cela permet de cliquer uniquement la touche lorsque vous êtes sûr de ne pas faire d’erreur. Vous ressentirez aussi mieux le retour en relâchant la touche. Ils vous conviendront parfaitement si vous recherchez une grande précision. Les risques d’erreurs sont en effet très limités avec les claviers mécaniques à switchs tactiles. La frappe sera en revanche moins fluide et sera plus bruyante. Le niveau de confort sera donc moins important que celui apporté par un clavier à switchs linéaires.

Les autres critères de choix

En plus des switchs, il faudra aussi prendre en compte d’autres critères lorsque vous choisissez votre clavier. Parmi les critères de choix, les plus importants figurent :

  • Le format : en plus du format classique, il existe des claviers TKL qui ne disposent pas de pavés numériques. Ils sont plus petits et s’adaptent très bien aux bureaux de tailles réduites.
  • Le rétroéclairage : de nombreux claviers mécaniques sont aujourd’hui équipés de rétroéclairage. En plus de jouer un rôle esthétique, les différentes lumières LED aident à se repérer lors de la frappe.
  • Le prix : les prix des claviers mécaniques diffèrent selon le type de switchs et les options, la qualité et la longévité. Les écarts de prix peuvent être très importants entre les différents modèles. Le choix dépendra de vos moyens et de vos besoins.
Informatruc.com | Comparatif, guide d'achat high-tech / électroménager