Comment choisir sa surjeteuse ?

Très prisée dans le monde de la couture, la surjeteuse vous permet entre autres de couper, de surfiler ou de piquer vos pièces de tissus. Son principal objectif est de vous offre la possibilité de réaliser des finitions soignées et parfaites. Elle dispose de nombreux atouts et met à votre disposition ses diverses performances. D’ailleurs, c’est l’outil idéal pour un certain type de tissus tels que les tissus fins, les tissus extensibles, les tissus très épais… Parfaitement adaptée à un usage domestique comme à un usage professionnel, la bonne surjeteuse n’est cependant pas facile à choisir. Afin que votre investissement soit rentable, voici quelques conseils pour bien choisir sa surjeteuse.

Le modèle adapté

Plusieurs types de surjeteuses sont disponibles sur le marché actuellement. Entre autres, vous aurez le choix entre une surjeteuse 2 fils jusqu’à 5 fils. Si le modèle à 3 ou 4 fils est plus pratique pour le surfilage ainsi que la réalisation d’ourlets divers et l’assemblage de tissus fins, le modèle à 2, 3 ou 4 fils vous offre la possibilité de faire des surjets décoratifs et des ourlets roulottés. Par contre, la surjeteuse à 2, 3, 4 et 5 fils est considérée comme le must des surjeteuses. Les résultats obtenus sont dignes des plus professionnels. Plusieurs modèles sont disponibles dans notre page de tests et avis.

La facilité d’utilisation

La surjeteuse idéale doit vous faciliter grandement la vie, mais pas le contraire. Ainsi, optez pour un modèle facile à prendre en main. Pensez également à la facilité d’enfilage des fils qui peut prendre du temps en fonction du type de modèle choisi. De même, les modèles d’aujourd’hui sont dotés de lampe vous éclairant dès lors que vous commencez à coudre. Le choix entre plusieurs points de couture est un point important à considérer si vous voulez plus de professionnalisme.

L’enfilage automatique

Ceux qui ont déjà eu affaire avec une surjeteuse le savent très bien, l’enfilage n’est pas la tâche la plus drôle. Malgré que vous appreniez à enfiler les fils de votre surjeteuse au fil des utilisations, certains modèles vous permettent un système d’enfilage automatique vous facilitant grandement la vie. Il fonctionne grâce à un système de jet d’air comprimé qui fera ressortir le fil à l’autre bout. Très pratique si vous ne voulez pas vous casser la tête dès la première utilisation, cette option a pourtant un coût.

Le différentiel

La présence d’une alimentation différentielle est des plus importantes avant d’investir définitivement dans le modèle de votre choix. Par définition, c’est la différence de vitesse constatée entre les griffes d’entraînement. Ainsi, vous n’aurez aucun souci à traiter des tissus fins ou élastiques. De même, l’instrument de couture se doit de disposer d’un réglage différentiel.

Le nombre de points

Certains modèles ne proposent qu’un seul point de couture. Toutefois, si vous voulez des finitions plus soignées, préférez les surjeteuses offrant la possibilité de choisir le point parfait. Certes, aux premiers abords, ils ne vous seront pas d’une grande utilité, mais vous apprendrez rapidement à vous en servir.

Le nombre de cônes

Le nombre de bobines de fil à utiliser dépend du type de modèle de la surjeteuse. Il faut noter que ces accessoires nécessitent des investissements supplémentaires. Le changement de bobines se fait également en fonction de la couleur de votre tissu à coudre.

Le prix

Pour comprendre le prix d’une surjeteuse, vous devez prendre en compte le rapport qualité/prix, la qualité du SAV, la réputation de la marque ainsi que les options dont elle est dotée. Il est primordial d’éviter les marques inconnues, dont les pièces de rechange sont introuvables malgré le très bon prix proposé. De même, évitez également les modèles très compliqués à prendre en main au risque de ne plus jamais utiliser votre machine et la laisser au placard.

Apprenez dans notre prochain article le mode de fonctionnement d’une surjeteuse.

Informatruc.com | Comparatif, guide d'achat high-tech / électroménager