Comment faire une VAD sur un TPE ?

Le problème le plus important auquel le secteur du e-commerce a toujours été confronté est celui du paiement à distance. Mais les sociétés bancaires rivalisent de plus en plus d’ardeur pour mettre à disposition des consommateurs (acheteurs et vendeurs) des moyens de paiement de plus en plus faciles. Au nombre de ces outils, figurent les cartes bancaires et les TPE utilisés lors des VAD.

Qu’est-ce que la VAD ?

La VAD est tout simplement une opération commerciale grâce à laquelle toute personne est capable de vendre un article à une autre personne dite acheteuse. La particularité de cette opération est que les acteurs impliqués sont éloignés les uns des autres. Tout se fait à travers un site web marchand, par correspondance ou par téléphone.

Le marchand est obligé de disposer d’un contrat monétique de vente à distance afin de pouvoir entrer dans les fonds que l’acheteur devra lui transférer par carte bancaire. Il s’agit d’une précaution prise par les banques afin de réduire au maximum, tous les risques d’impayés quand bien même ces risques ne sont jamais nuls.

Par conséquent, les banques ne signent le contrat de VAD avec une entreprise ou un particulier qu’après analyse de tous ces risques et l’évaluation des capacités de l’entreprise ou du particulier à pouvoir supporter ces impayés.

Le contrat VAD

Le contrat VAD ou contrat monétique permet aux vendeurs de pouvoir encaisser leurs clients via carte bancaire et ce, à distance. Ce type de contrat est octroyé aux professionnels et entreprises, par toutes les banques en France. Toutefois, elles n’y sont pas obligées. Notons également que grâce à des solutions de paiement comme PayPal et HiPay et bien d’autres, il est possible de se passer du contrat monétique et de réaliser toutefois des ventes à distance avec l’assurance d’encaisser ses clients.

Le Terminal de Paiement Electronique

Le TPE, est soit un appareil soit un logiciel qui permet d’utiliser un TPE dit virtuel. Le système est assez sécurisé. En effet, au dos de toutes les cartes bancaires, existe un cryptogramme composé de 3 chiffres. Lors de la transaction, il est demandé à l’acheteur de saisir ces trois chiffres. Ce procédé permet de vérifier que la carte bancaire utilisée est effectivement à la disposition du client.

Avantages des terminaux virtuels

Lorsqu’on compare le coût des terminaux classiques à celui des terminaux en ligne, on constate que ces derniers coûtent 40% moins cher que les premiers. En effet, contrairement pour les terminaux classiques, l’utilisation les terminaux virtuels ne nécessitent pas un abonnement. Toutefois, la plateforme prélève à chaque transaction, une commission fixe.

Quoi qu’il en soit, les TPE virtuels sont des solutions très avantageuses pour les PME et les particuliers qui ne reçoivent pas de gros montants. Pour ce qui est des grosses entreprises qui effectuent de forts volumes de transactions à distances, il y a la possibilité de bénéficier d’une réduction sur les commissions à prélever.

Comment faire une transaction VAD ?

Le paiement peut se faire par un terminal classique ou virtuel. Généralement la procédure d’encaissement se fait comme suit, quel que soit le fournisseur du service de paiement.

  • Se connecter à son compte de fournisseur de solution de paiement en ligne ou utiliser directement le terminal physique ;
  • Suivre les instructions qui s’affichent sur l’écran de l’appareil. Il s’agira de saisir les 16 chiffres de la carte, sa date de validité, son cryptogramme.
  • Saisir les informations fournies par le client notamment le nom du titulaire de la carte, son code postal et son adresse exacte.
  • Cliquer sur le bouton « soumettre » ou « terminer la transaction » ;
  • Demander finalement au client qui se doit d’être en ligne pendant la transaction, comment il compte recevoir sa facture.

Ainsi, se fait la vente à distance grâce à un terminal classique ou virtuel.

La VAD et les questions de sécurité

Pour des raisons de sécurité, le montant maximal par transaction est fixé à 30 € depuis le 1er Octobre 2017. Dans le cas de transaction devant dépasser ce montant plafond, des mesures de sécurité sont appliquées en fonction de la banque. Le compte du marchand est automatiquement accréditer du montant envoyé par le client.

En effet, outre les informations généralement et selon la banque qui propose le moyen de paiement TPE, il peut être exigé au détenteur de la carte bancaire de fournir des informations supplémentaires notamment un code de sécurité qu’il obtient grâce à sa boite e-mail, un sms sur son téléphone portable. Toutes ces informations sont demandées pour assurer la sécurité de la transaction et éviter des débits frauduleux des cartes bancaires par des tiers. La « 3D Secure » est l’une des solutions de garantie de sécurité les plus utilisées.

Pour ce qui est de la protection des données personnelles, les commerçants sont soumis depuis le 25 mai 2018 aux exigences du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). Dès lors, seules les informations strictement nécessaires sont demandées au client. Ces informations sont entre autres, le numéro de la carte, la date d’expiration, le cryptogramme visuel. Il est fait obligation aux marchands de ne pas conserver ces données personnelles après la transaction.

Informatruc.com | Comparatif, guide d'achat high-tech / électroménager