Comment installer un terminal de paiement électronique ?

Votre activité se développe, vous souhaitez proposer à votre clientèle, le paiement par carte bancaire ou mobile ? Vous allez devoir investir dans un terminal de paiement électronique et l’installer, dans le but d’y recevoir les règlements. Cela peut paraître compliqué, à priori. Rassurez-vous, après lecture de cet article, vous serez en mesure d’installer facilement votre TPE.

Choisir son terminal de paiement

En fonction des besoins de votre activité, les modules de paiement peuvent revêtir différentes formes :

  • TPE fixe IP/ADSL: relié à une prise de courant et à la box internet, nécessairement immobile. Il s’adapte parfaitement à un coin caisse, le client s’y déplace pour payer. La base du terminal est reliée à un pinpad, permettant au client d’introduire sa carte de paiement et de taper son code secret.
  • TPE portable GPRS/3G : fonctionnant sur batterie, via le réseau WiFi ou Bluetooth. Vous pouvez le transporter là où se trouve votre client, dans la limite du périmètre de liaison sans fil. De la même façon, le paiement se fait par carte et code, ou via la technologie “sans contact”.
  • TPE mobile : cet appareil est entièrement nomade, grâce à une batterie et une liaison au réseau mobile 3G. Validez des paiements à tout moment et partout où vous vous déplacez !

Les terminaux de paiement portables et mobiles, disposent en général d’un socle fixe associé. Cela permet de recourir à un autre type de connection, si le réseau 3G est défaillant.

Depuis quelques années, la technologie NFC, sans contact permet de réaliser des paiements rapides et sans code. Il suffit que le client pose sa carte bleue sur le terminal adapté pour valider le paiement. De plus en plus utilisé, et même récemment intégrée aux téléphones portables, proposer un terminal de paiement électronique “sans contact” semble devenir un atout majeur et incontournable pour les commerçants.

Vous pouvez maintenant faire le choix du dispositif de paiement, qui convient à votre activité. Il vous faudra avant l’achat, souscrire à plusieurs services, permettant les transactions monétaires à votre profit.

Le terminal de paiement électronique, fonctionne grâce à des logiciels intégrés ou téléchargeables. Là encore, il faut identifier vos besoins pour choisir les logiciels adaptés. À l’heure actuelle, c’est Ingenico qui propose la plus large gamme d’application pour TPE. Chaque module, va permettre d’accepter des types de cartes ou de paiements différents, voici quelques exemples :

  • CB EMV: le plus courant, il permet les transactions de l’ensemble des cartes “courantes” : CB, Mastercard, Visa.
  • ACCORD EMV, AMEX CONTACT, CB PASS CARREFOUR, ARGENCE FINAREF… : autorise les paiements via des Cartes de crédits spécifiques : Accord, Amex, Carrefour, Finaref …
  • CB CLESS pour les paiements sans contacts, à condition d’avoir le terminal adapté.
  • CACHPASS réservé aux cartes prépayés.
  • CB VAD afin d’enregistrer des paiements à distance.
  • COFINOGA ou encore CREDIPAR : pour la configuration de paiement en plusieurs mensualités.

Il existe une multitude d’autres logiciels, plus ou moins spécifiques. Renseignez-vous auprès de votre revendeur, ou du service maintenance de votre terminal de paiement électronique.

Contrats de services nécessaires au fonctionnement d’un TPE

Afin de recevoir des paiements par carte bleue ou mobile, vous devez souscrire à un compte bancaire professionnel. Celui-ci percevra les sommes encaissées, par le biais de votre terminal de paiement, à chaque télé-collecte.

Pour ce faire, votre établissement bancaire vous fournis une carte de domiciliation TPE. Vous obtiendrez alors un numéro personnel de domiciliation bancaire, appelé aussi “numéro commerçant”. Il est nécessaire dès la préparation du TPE, lors de votre commande, afin que les services puissent paramétrer votre appareil en fonction de vos données personnelles. Le fonctionnement du “sans contact”, peut nécessiter la souscription de services supplémentaires et d’un paramétrage différent, renseignez vous auprès de votre conseiller de banque.

Le numéro de domiciliation est lié à votre établissement bancaire, il peut donc évoluer si vous trouvez de meilleures offres. Vous êtes libre de changer. Biensur, il vous faudra mettre à jour le numéro sur le tpe, avec l’aide du service maintenance.

Au quotidien, votre carte de domiciliation sert également à l’annulation des paiements clients, tant que ceux-ci n’ont pas été collectés. Il suffit d’indiquer la somme, d’insérer à nouveau la carte bleue du client, puis de valider en “swipant” votre carte commerçant.

La dernière étape consiste à la souscription d’un contrat monétique. Ce dernier, rend possible la liaison sécurisée des transactions, depuis votre connexion internet (IP) ou 3G vers les serveurs d’établissements bancaires. C’est obligatoire, les offres sont variées, avec différentes options, avantages et contraintes. Étudiez-les et choisissez celles qui convient à votre commerce, en fonction de votre terminal de paiement électronique.

Branchement d’un TPE

À réception de votre terminal de paiement, quelques procédures extrêmement simples vous permettront de finaliser le processus d’installation. Nous parlons ici du cas d’un TPE neuf et donc préparé en amont. Dans le cas d’un TPE d’occasion, vous devrez passer par un service spécialisé afin de réaliser le paramétrage interne de vos codes commerçants.

Pour un terminal de paiement GPRS/3G, la seule action consiste à brancher sur une prise secteur. Si le TPE fonctionne via ADSL, il vous faudra relier la base de l’appareil à votre box internet, par le biais d’un câble RJ45.

Votre abonnement au flux monétique doit déjà être actif pour que cela fonctionne. Lancez donc une télé-collecte à l’issue du branchement, afin de vérifier le bon fonctionnement de l’installation.

C’est fini ! Votre terminal de paiement électronique est prêt à recevoir les versements de vos clients.

Informatruc.com | Comparatif, guide d'achat high-tech / électroménager