Nébulisateur : comment ça marche ?

L’utilisation d’un nébulisateur est fortement recommandée à tous ceux qui souffrent d’une pathologie de la voie respiratoire. Parmi ces troubles se trouvent l’asthme, la pneumonie et toutes les infections respiratoires, ce qui peut perturber votre faculté à respirer normalement. Dans ces cas-là, l’usage d’un nébulisateur est la meilleure solution. Ce type d’appareil s’alimente en général grâce à l’électricité ou via des batteries. Il permet aux médicaments liquides de se transformer en une sorte de brume fine que le patient aspire plus facilement grâce à un masque facial ou un embout. Pour bien profiter au maximum des avantages d’un nébulisateur, vous devez comprendre son mode de fonctionnement.

Si vous n’avez pas encore trouvé le nébulisateur parfaitement adapté à vos besoins, n’hésitez pas à consulter notre guide comparatif complet.

La phase de préparation

Tout d’abord, il est important de se laver les mains avant chaque utilisation de votre nébulisateur. Pour cela, utilisez simplement de l’eau et du savon puis rincez vos mains abondamment. Cette étape est des plus cruciales pour une propreté optimale. Par la suite, vous serez amené à mettre le médicament prescrit dans le nébulisateur en dévissant la partie supérieure. Notons que la quasi-totalité des médicaments sont proposés sous la forme de dose prémesurée. Dans le cas contraire, mesurez la quantité exacte et refermez l’appareil correctement. Pour terminer, n’hésitez pas à fixer l’embout en le rattachant au nébulisateur ainsi que le tube de pompage.

L’utilisation du nébulisateur

Le compresseur d’air doit être allumé pour que le nébulisateur puisse marcher sans encombre. Ensuite, placez l’embout par-dessus votre langue tout en refermant vos lèvres. Aspirez profondément et tout en douceur le médicament par votre bouche. De cette manière, tout le médicament passera dans vos poumons plus facilement. Attention ! Il est conseillé de bien s’installer avant toute inhalation. De même, vous devez inhaler le médicament continuellement jusqu’à épuisement total de brume. En général, cela peut prendre entre 10 à 15 minutes. Pour terminer cette phase, vous devez éteindre votre nébulisateur et le nettoyer convenablement (plus de détails sur la phase de nettoyage dans cet article). Pour ce faire, débranchez la source de courant électrique, détachez l’embout puis nettoyez correctement ce dernier ainsi que l’élément ayant contenu le médicament avec de l’eau et du savon. Rincez le tout avant de les sécher avec un chiffon propre et sec. Cette étape doit se faire régulièrement après chaque utilisation.

Notons que le tuyau de pompage ne doit jamais être lavé. Au cas où il est légèrement humidifié, remplacez-le immédiatement. Par ailleurs, la désinfection du nébulisateur peut se faire environ une fois par semaine.

Quelques précautions à prendre

Si vous devez utiliser un nébulisateur pour un enfant de mois de 6 ans, les modèles munis de masques serrés sont les plus préconisés. Vous en trouverez certainement dans notre rubrique dédiée. De même, n’hésitez pas à le distraire durant la phase d’inhalation afin de rendre le dispositif plus rassurant. Par ailleurs, un compresseur d’air peut aisément remplacer le cylindre à oxygène. Pour cela, vous devez régler le débit (6-8 L/min) afin de lancer l’aérosol. Toutefois, cette solution n’est pas l’idéale dans la mesure où vous risquez de manquer d’oxygène.

En outre, vous devez cesser immédiatement l’usage du nébulisateur dans le cas où vous ressentez une forte réaction de rejet ainsi que des difficultés respiratoires. Effectivement, vous ne serez pas à l’abri des effets secondaires en l’absence des avis de votre médecin traitant. Consultez-le avant d’utiliser votre nébulisateur, de même dès lors que vous verrez apparaître des symptômes tels que le vertige, l’augmentation anormale du rythme cardiaque…

Informatruc.com | Comparatif, guide d'achat high-tech / électroménager