Samsung veut utiliser la réalité virtuelle pour régler des problèmes de santé mentale

La réalité virtuelle progresse et le secteur de la santé est intéressé par de nombreuses applications. Samsung désire d’ailleurs mettre au point des outils qui devraient permettre de diagnostiquer et prévenir des pathologies liées à la santé mentale. Le géant coréen a ainsi établi plusieurs partenariats avec un hôpital de Séoul, afin de créer des outils et des applications de réalité virtuelle qui viendront prochainement en aide à de nombreux patients dans les services de psychiatrie.

La réalité virtuelle à la rescousse de la santé mentale

Dans de très nombreux pays, en Asie, mais aussi dans les pays occidentaux, la santé mentale ne bénéficie pas toujours de moyens efficaces pour traiter les patients. Les services sont très souvent en flux tendu, débordés, et les patients en souffrance sont traités à coup de molécules chimiques qui ne sont pas toujours efficaces, mais qui ont trop souvent des effets secondaires désastreux.

Samsung pense donc que la réalité virtuelle peut être un moyen efficace de concevoir des outils qui devraient faciliter les diagnostics, et aider à prendre charge les patients de différentes manières. C’est donc en collaboration avec l’Hôpital Gangnam Severance et le développeur spécialiste de VR (Virtual reality) FNI, que Samsung espère concevoir des applications logicielles pour son casque Gear VR. De nombreux programmes sont déjà existants, notamment pour évaluer du mieux possible l’état psychologique d’un patient.

Le Gear VR va être associé à la montre connectée Gear S3, ainsi qu’à l’application « S Health App » et son assistant vocal Bixby. En plus des outils de diagnostic et d’évaluation de la psychologie des patients, Samsung souhaite mettre au point des thérapies comportementales cognitives. Ces dernières devraient pouvoir aider, voir guérir certaines pathologies, notamment grâce à des méthodes pour transformer le mode de pensée du patient.

Lutter contre la dépression et le suicide

En Corée du Sud, le taux de suicide est le plus élevé du monde. C’est un véritable problème pour le pays, et c’est pour cela que Samsung souhaite investir dans ce type de recherche et de matériel. Les applications devraient ainsi permettre de combattre la dépression et faire comprendre aux patients que la vie mérite d’être vécue. On ne sait pas encore de quoi seront fait exactement les différents programmes, mais le géant coréen de l’électronique semble croire à son projet.

La réalité virtuelle pour venir en aide aux services psychiatriques ou psychologiques n’est pas vraiment un concept nouveau. C’est d’ailleurs généralement le casque de chez Samsung qui est utilisé pour concevoir différentes applications. En Australie par exemple, des patients atteints de démence se voient proposer des thérapies en réalité virtuelle. Le but consiste à les immerger dans un monde virtuel qui doit provoquer uniquement des émotions positives.

En France et un peu partout dans le monde, la réalité virtuelle fonctionne particulièrement bien pour traiter différentes phobies, mais aussi pour réduire l’anxiété. On l’utilise également pour soulager les douleurs et aider les patients en fin de vie pour partir de manière plus apaisée.

Si la réalité virtuelle n’est pas encore un succès dans le monde du jeu vidéo, elle séduit en revanche pour bon nombre d’utilisations différentes et semble faire ses preuves dans les hôpitaux. Une bonne nouvelle pour les patients, mais aussi pour les concepteurs de matériel VR.