Spams : d’où viennent-ils et comment s’en débarrasser ?

Nés en 1978 d’une pratique commerciale pour le moins originale, les spams ou pourriels sont des messages envoyés en masse à des milliers de personnes, notamment par voie électronique. Existants aujourd’hui sous plusieurs formes, ils représentent près de 52 % du trafic mondial d’échange de courriels en 2018, d’après le département de recherche en cybersécurité du géant Kaspersky. D’où viennent-ils ? Comment font-ils pour encombrer nos boîtes mail, et que faut-il faire pour s’en débarrasser ?

Spams, les éternels indésirables du web

La recette du spam s’avère relativement simple : on rédige un message (publicitaire ou non) et on le fait atterrir de façon simultanée dans la boîte mail de milliers d’utilisateurs inconnus qui surtout ne l’ont pas sollicité, à travers le monde. Un mode opératoire plutôt facile à comprendre. Toutefois, il est légitime de se demander comment font les auteurs des spams pour avoir accès à toutes ces adresses mail.

« La plupart sont envoyés suite à la récupération des adresses d’internautes sur les forums, les listes de diffusion ou l’inscription à des newsletters », révèle Le Figaro dans un billet consacré aux spams. Les spammeurs s’approprient donc autant d’adresses que possible sur la toile (à travers des bases de données toutes faites, à l’aide de logiciels de collecte ou des générateurs d’adresse). Mais si les occasions où notre adresse mail nous échappe sont nombreuses, elles possèdent toutes un point commun : notre comportement sur web.

Insécurité numérique, quand spams et cybercriminalité vont de pair

Au-delà des pratiques commerciales liées à l’utilisation des spams, un autre aspect plus important doit être pris en compte : les risques qu’ils présentent en matière de cybersécurité. En effet, subir des attaques par ce biais est une chose assez fréquente, avec près de 80 % de type phishing ou hameçonnage.

Comme le rapporte le magazine Tech Futura-Sciences, « La diffusion des rançongiciels se fait de la même manière que les virus, à savoir par le biais d’un courrier électronique contenant des pièces jointes ou des liens vers des sites web piégés ». Et puisqu’il s’avère simple d’envoyer un spam en restant totalement anonyme, ce vecteur constitue une porte dérobée dont les hackers se servent à cœur joie.

Comment faire pour s’en débarrasser ?

Autant le dire : internet se porterait bien mieux sans les spams ! Et le portefeuille de certains particuliers et professionnels également, puisqu’ils effectueront moins de dépenses inutiles. Si Bill Gates, le créateur de Microsoft, avait en 2004 annoncé la disparition des spams dans les deux ans, on se rend compte avec désarrois qu’il s’était trop vite prononcé sur la question. En effet, ils sont bien là et ceci, pour encore longtemps. Et avec la recrudescence des cyberattaques, s’en débarrasser devient un impératif.

Pour cela, opter pour un épurateur efficace comme le logiciel anti-spam professionel Altospam constitue la meilleure alternative. Ce logiciel combine plusieurs technologies anti-spam et antivirus, et filtre plus de 99 % des pourriels pour un taux de faux positifs proche de 0 %. Une précision qui fait de cet outil, la protection ultime pour préserver votre boîte mail des courriers indésirables.

Informatruc.com | Comparatif, guide d'achat high-tech / électroménager