Comment utiliser une caméra thermique ?

Initialement utilisée dans les systèmes de visée militaires, la caméra thermique s’est aujourd’hui beaucoup vulgarisée. Des modèles faits pour les professionnels, mais aussi les particuliers inondent le marché. Voilà pourquoi informatruc.com a réservé plusieurs rubriques entières à cet appareil qui est devenu quasiment indispensable pour parfaire l’isolation thermique d’un logement ou pour détecter certaines défaillances comme des fuites de gaz dans ses installations. Bien que la caméra thermique soit assez facile à utiliser, il faut être astucieux lors des manipulations pour éviter certaines erreurs et bien interpréter les données récoltées. Voici quelques astuces pratiques pour bien utiliser votre caméra thermique.

Toujours bien lire le manuel d’utilisation

Avant de commencer à inspecter des surfaces avec votre caméra thermique, il est toujours primordial de bien lire le manuel d’utilisation. Cela vous permettra de comprendre le fonctionnement de la caméra thermique et de connaître les manipulations et les réglages à réaliser. Cela vous évitera les erreurs fondamentales comme celle de prendre la température de vos mains au lieu de celle de la surface à balayer. En général, vous trouverez également dans la notice un guide sur la rémanence des matériaux. Vous auriez alors une idée des températures ambiantes générales pour chaque type de matériau. Cela vous permettra enfin de bien préparer l’appareil en rechargeant correctement la batterie et en insérant les accessoires nécessaires comme la carte SD pour stocker les images.

Bien prendre la caméra en main

Lors de la toute première utilisation, il est préférable de pointer l’appareil réglé sur l’émissivité niveau 1 vers le visage d’une personne. Vous pourriez alors comprendre les différentes nuances de couleurs en fonction de la température. Les zones teintées en bleu sont les parties les plus froides. Celles en rouge enregistrent les températures les plus élevées.

Comprendre l’affichage

Si votre caméra thermique est équipée d’un écran, vous pouvez choisir d’afficher uniquement les images afin de bien distinguer les variations de température selon les couleurs. Selon le modèle, il est aussi possible de faire apparaître des données chiffrées. Les températures sur chaque zone de variation seront alors présentées sur l’écran. Cette option permet une meilleure interprétation. Si votre caméra thermique le permet, affichez en alternance l’image réelle afin que vous puissiez repérer plus facilement les zones de variation. Vous pouvez aussi capturer des images pour les analyser en profondeur en les transférant sur un smartphone, une tablette ou un ordinateur.

Trouver le bon angle de vue

Pour que la caméra thermique récolte des données fiables, elle doit être correctement placée vis-à-vis de la surface à balayer. En général, il faut que le capteur de la caméra soit bien en face de la surface, de manière perpendiculaire. Il faut savoir que les variations de températures enregistrées peuvent changer en fonction de l’angle de vue. En général, les caméras thermiques domestiques comme celles présentées dans la page de test sont conçues pour reproduire une imagerie thermique dans les logements. Il est donc plus facile de trouver le bon angle de vue avec ces appareils.

Bien s’éloigner de la caméra thermique

La caméra thermique enregistre les températures en mesurant les rayonnements infrarouges des objets à proximité. Il faut savoir que le corps émet lui aussi de la chaleur. Si vous utilisez une caméra thermique portable, il est donc indispensable d’éloigner le plus possible votre corps de l’appareil pour éviter que la chaleur corporelle interfère lors du balayage. Évitze également que vos doigts entrent dans l’angle de vue du capteur de la caméra thermique. Ce problème ne se posera pas si vous utilisez un modèle fixe.

Informatruc.com | Comparatif, guide d'achat high-tech / électroménager